Les trésors des abbayes et cathédrales françaises : ce soir, mercredi 27 décembre 2023, sur France 5


ANNONCES

Les trésors des abbayes et cathédrales françaises : ce soir, mercredi 27 décembre 2023, sur France 5. Sophie Jovillard part une nouvelle fois à la découverte des trésors les plus précieux de notre patrimoine. Cette fois-ci, les trésors des abbayes et cathédrales. Rendez-vous à partir de 21h00 sur la chaîne ou en streaming sur la plateforme France.TV.

Les trésors des abbayes et cathédrales françaises
FTV

ANNONCES

Les trésors des abbayes et cathédrales françaises

Avec près de 90 000 édifices, dont les plus anciens remontent au IVe siècle, le patrimoine religieux français est un univers foisonnant. Parmi ces édifices, les abbayes et les cathédrales sont les plus visitées. Mais comment sont-elles nées ? Quel rôle ont-elles joué dans l’histoire de France ?

Âgées de 1 600 ans pour certaines, les abbayes sont les vigies de l’histoire de France, parfois encore habitées par des communautés monastiques, comme l’abbaye de Lérins et sa tour monastère fortifiée. L’abbaye de Fleury conserve l’un des trésors les plus précieux du monde chrétien : les reliques de Saint-Benoît. L’essor du monachisme français commence et atteindra son firmament à Cluny, en Bourgogne, où, au XIe siècle, s’élevait une abbaye colossale, un empire monastique jamais égalé dont dépendaient 10 000 moines qui dominaient l’Europe. Mais dans la France monastique du XIIe siècle survient une grande et profonde réforme : la constitution d’un nouvel ordre religieux, l’ordre cistercien, dont le maître mot est l’austérité, qui se propage rapidement et s’illustre dans des abbayes très pures. Comme à l’abbaye de Sénanque, en Provence, trésor cistercien au milieu d’un océan de lavande, qui est l’une des seules en France à avoir conservé l’ensemble de ses espaces du XIIe siècle, ou encore à Fontenay, inscrites au patrimoine mondial de l’humanité.

Entre les rois de France, les cathédrales et les abbayes, des liens très serrés n’ont cessé d’exister. Au point que certaines, comme l’abbaye de Fontevraud, devenues si puissantes, se transformeront en antichambre du pouvoir. Nous essaierons ainsi de comprendre comment cette cité monastique est devenue la plus riche des abbayes royales. Classée au patrimoine mondial, elle abrite les extraordinaires gisants d’Aliénor d’Aquitaine et de Richard Cœur de Lion ; elle est aussi celle où les filles de Louis XV ont été éduquées. Et si le secret de Fontevraud résidait dans le pouvoir des femmes ? Mais, au XIIe siècle, pour tenter d’égaler une si grande flamboyance, les évêques font sortir de terre de somptueux édifices : les cathédrales. Érigées au cœur des villes, elles abritent d’infinies merveilles, comme la cathédrale d’Autun, aujourd’hui entièrement restaurée. Chef-d’œuvre de l’art roman, elle possède un spectaculaire portail, ainsi qu’un trésor d’orfèvrerie que son évêque actuel continue d’enrichir grâce au travail de Goudji, l’un des orfèvres contemporains les plus célèbres du monde.


ANNONCES

Au début du XIIIe siècle, lorsque la cathédrale de Chartres sort de terre s’ouvre donc une autre révolution pour le patrimoine religieux français. Grâce à de nouvelles techniques de construction, les voûtes reposent sur des croisées d’ogives à près de 40 mètres de haut, les murs sont soulagés et le verre remplace la pierre. Chartres va se doter d’un ensemble de vitraux exceptionnels. La plus ancienne collection de vitraux médiévaux qui est aujourd’hui en restauration. Nous avons pu nous immerger dans les coulisses de ce chantier hors du commun.

Il est enfin un point commun à tous ces édifices religieux qui, siècle après siècle, vont rivaliser les uns avec les autres : c’est la richesse, considérée comme une offrande, dont se parent les abbayes et les cathédrales.

Vidéo

La vidéo bande-annonce de votre programme


Annonces


error: Content is protected !!
Retour en haut