« Envoyé Spécial » du 2 novembre 2023 : sommaire complet et définitif ! Quels reportages ce soir sur France 2 (vidéos)


ANNONCES

« Envoyé Spécial » du 2 novembre 2023 : sommaire complet et définitif ! Quels reportages ce soir sur France 2 (vidéos). Ce soir, vous avez rendez-vous avec un nouveau numéro du magazine « Envoyé Spécial » d’Élise Lucet. Rendez-vous sans faute à partir de 21h10 sur France 2 et France.TV.

« Envoyé Spécial » du 2 novembre 2023
FTV

ANNONCES

Cette saison…

Plus d’envoyés et plus de spéciales !

Cette saison, Envoyé spécial va lancer une collection d’émissions spéciales thématiques et proposer toujours autant de reportages sur l’international avec toute son équipe.


ANNONCES

« Envoyé Spécial » du 2 novembre 2023 : sommaire et reportages de ce jeudi soir

🏡 Maison, la fin d’un rêve ?

Un reportage de Laura Orosemane

Une maison et un petit jardin bien à soi, c’est le rêve de 8 français sur 10 – un besoin d’espace renforcé depuis la pandémie. Il y a à peine deux ans, cet idéal était encore accessible pour de nombreux français grâce à des taux d’emprunt immobilier au plus bas. Mais en quelques mois, la situation a bien changé avec des taux d’emprunt qui frôle aujourd’hui les 4% et des prix de l’immobilier qui ne baissent pas assez.

Pourquoi les banques ne prêtent plus et qui sont les français les plus touchés ? Quelles sont les conditions pour accéder au crédit immobilier ? Peut-on encore devenir propriétaire aujourd’hui ?

Avec ce coup d’arrêt sur la production de crédit, c’est tout un secteur qui panique. Les ventes de maisons individuelles ont baissé de 40% en un an. Pourtant c’est bien en faisant construire leur premier petit pavillon que de nombreux jeunes actifs réussissaient à devenir propriétaires. En Gironde, des constructeurs se retrouvent avec des lotissements fantôme – goudronnés, aménagés et prêts à accueillir des dizaines de maisons qui ne trouvent plus preneur. Du côté des artisans, les carnets de commande ne se remplissent plus. Est-ce la fin du modèle de la maison individuelle, décriée pour son impact écologique ?

🔍 Cherche location désespérément

Un reportage d’Olivier Sibille

Elodie et Julien travaillent, ils gagnent 4000 euros à eux deux, mais depuis 8 mois, ils sont obligés de vivre au camping. Alizée, 30 ans, est salariée en CDI dans les assurances mais cherche sans succès un appartement à louer. Victor, jeune employé dans une pharmacie, est lui obligé de vivre temporairement à l’hôtel.

Dans la plupart des grandes villes françaises, le marché de la location n’a jamais été aussi tendu. Entre Lyon et La Rochelle, nous avons suivi ces français qui travaillent mais pour qui trouver un logement est devenu une quête désespérée.

🛶 Les plages de l’embarquement

Un reportage de Julien Goudichaud

Julien Goudichaud a passé sept ans sur les plages du Nord-Pas-de-Calais. Sept années à nouer des liens avec les migrants mais aussi avec les passeurs qui organisent le trafic vers la Grande-Bretagne. Après avoir filmé de nombreux départs en camion ou en canots pneumatiques, Julien a réussi à négocier une place et il a pu effectuer la traversée sur un de ces bateaux gonflables surchargés. À bord, il vit avec les migrants l’angoisse du départ de nuit, de la mer qui grossit, des super tankers qui secouent l’esquif et le remplissent d’eau. Avec eux, il écope et espère l’arrivée des secours. En tournant ce document exceptionnel, Julien Goudichaud a pu rencontrer les « passeurs ». Petites mains qui organisent la vie quotidienne dans les camps de la « jungle » de Calais ou chefs de réseaux qui s’enrichissent en gérant à distance ce trafic d’êtres humains. Vous découvrirez dans ce reportage d’Envoyé spécial comment ils se partagent les plages de la Côte d’Opale, achètent les canots gonflables tout à fait légalement en Chine, les font acheminer jusque sur les plages du Nord… pour y entasser une cinquantaine de migrants et encaisser jusqu’à 70 000 euros par traversée. Le tout au nez et à la barbe des forces de l’ordre et sous le regard sidéré des vacanciers qui bronzent sur la plage.

Extrait vidéo

Extrait : “Avec un bateau de 4 ou 5 mètres, un passeur gagne presque 70 000 €.” 7 ans d’enquête pour comprendre le business des passeurs…

Envoyé Spécial » en replay

Retrouvez votre magazine ce soir à partir de 21h10 sur France 2 mais aussi la plateforme de streaming France.TV.


Annonces