« Complément d’enquête » du 8 juin 2023 : au sommaire ce jeudi soir sur France 2 « Inflation : les coups bas des hypers» (bande-annonce)

[caption id="attachment_22250" align="aligncenter" width="1170"]« Complément d'enquête » du 7 décembre 2023 NATHALIE GUYON-FTV[/caption]

ANNONCES

« Complément d’enquête » du jeudi 8 juin 2023. Jeudi soir vous avez rendez-vous avec votre magazine « Complément d’enquête » dès 23 heures, juste après  « Envoyé spécial ». Et le thème de la semaine devrait en intéresser plus d’un à l’heure où les prix continuent de flamber sur les états de nos supermarchés ! Un numéro déjà diffusé mais qui reste plus que jamais d’actualité à l’heure où chacun voit le montant de ses tickets de caisse augmenter à cause de l’inflation.

« Complément d'enquête » du 8 juin 2023
NATHALIE GUYON-FTV

ANNONCES

« Complément d’enquête » du 8 juin 2023

« C’est une bonne nouvelle pour le porte-monnaie des Français, mais elle est encore toute relative. Si après des mois d’augmentation, la hausse de l’inflation a enfin ralenti son rythme le mois dernier, les prix ont quand même flambé de 5,1% depuis mai 2022… Du jamais vu de mémoire de patron de supermarché ! Huile, viande, pâtes, farine : le tarif de la plupart des produits de grande consommation s’est envolé, grignotant mois après mois le pouvoir d’achat des consommateurs.

Mais à qui cette surchauffe des étiquettes a-t-elle profité ? Aux hypers ou aux grandes marques ? Pendant des mois, nous avons enquêté dans un milieu où règne l’omerta… par peur des représailles.

Pour Complément d’enquête, un représentant d’un géant de l’agroalimentaire a accepté d’enregistrer en secret ses négociations avec deux grandes enseignes. Coups de pression, menaces de déréférencement, interminable bras de fer : tous les coups semblent permis ! Certains hypermarchés n’hésitent pas à employer la méthode forte pour faire plier leurs fournisseurs.


ANNONCES

Une fois les négociations terminées, la pression ne retombe pas : vous allez découvrir quel type de pénalités les grandes enseignes peuvent infliger à leurs fournisseurs. A chaque retard, pour des colis manquants ou un étiquetage erroné, des sanctions financières, parfois très importantes, sont prévues et souvent appliquées sans ménagement. En 2020-2021, ces pénalités logistiques ont d’ailleurs représenté 180 millions d’euros au profit des distributeurs, d’après la commission des affaires économiques du Sénat.

Les fournisseurs, eux non plus, ne sont pas en reste quand il s’agit de trouver de nouvelles recettes pour préserver leurs marges… ni vu, ni connu. Changement de packaging ou de grammage, nous allons aussi vous révéler les petites combines des industriels de l’agroalimentaire pour augmenter discrètement leurs prix. Depuis la diffusion de notre enquête, le gouvernement s’est d’ailleurs saisi du problème en lançant une enquête des services de la répression des fraudes. Au parlement, une proposition de loi a même été annoncée pour mieux informer les consommateurs sur ces pratiques.

Ces tours de passe-passe sur le conditionnement de nos produits ont-ils cessé ? Pas vraiment, selon les dernières données que nous vous révélerons !

Une enquête de Rémi Delescluse avec STP Productions

Première diffusion le 1er septembre 2022

BANDE-ANNONCE

Voici la bande-annonce de votre magazine…

« Complément d’enquête » en replay

« Complément d’enquête » c’est aussi en replay sur France.TV

Retrouvez également votre programme en replay sur la plateforme MOLOTOV , la télé en direct, en replay et à la demande !