« Envoyé Spécial » du 6 avril 2023 : au sommaire ce jeudi soir sur France 2 (bande-annonce)


ANNONCES

« Envoyé Spécial » du 6 avril 2023 : au sommaire ce jeudi soir sur France 2 (bande-annonce). Demain soir, vous avez rendez-vous avec « Envoyé Spécial » dès 21h10 sur France 2.

« Envoyé Spécial » du 6 avril 2023
FTV

ANNONCES

« Envoyé Spécial » du 6 avril 2023

💥 La bataille de Callac
Reportage de Julie Benzoni, Jean-Charles Guichard, Pablo Rey et Julien Dufau

Menaces de mort publiques à l’encontre d’élus, manifestations violentes dans les rues…qui aurait cru que Callac (2200 habitants) occuperait un jour le devant de l’actualité pendant des mois ? En quelques semaines, la petite commune est devenue le symbole du débat tendu sur l’immigration. Tout commence au printemps 2022, quand le conseil municipal annonce que la commune devrait accueillir plusieurs dizaines de familles venant de Syrie, bénéficiant d’un titre de séjour long. Le projet, financé par un fond de dotation privé, devrait profiter autant aux habitants de Callac qu’aux réfugiés. Ces nouveaux arrivants viendraient s’ajouter aux 5 familles syriennes déjà logées depuis plusieurs mois à Callac sans aucun accroc avec la population locale. Mais toute l’extrême droite locale et même nationale fait alors de l’échec de ce nouveau projet son cheval de bataille. Sur place, le parti d’Eric Zemmour dépêche ses cadres pour perturber chaque réunion municipale et faire régner un climat de terreur. Des élus vont craindre pour leur intégrité physique, certains reçoivent des menaces toutes les nuits sur leur téléphone portable. Peu à peu, la paisible petite ville se divise en deux camps irréconciliables. Des amis de 30 ans, comme Guy et Alban, ne se parlent plus. Leur amitié ne résiste par à leurs positions radicalement opposées sur ce sujet. Envoyé spécial a suivi pendant plusieurs mois le quotidien de cette petite commune. En janvier, le maire, inquiet pour sa ville, a annoncé l’abandon du projet privé d’accueil de réfugiés, mais le maintien d’un projet public qui prévoit l’arrivée de 4 familles.

👨‍👩‍👧 Familles d’accueil, familles heureuses
Un reportage d’Alice Gauvin, Sarah Lerch, Jérôme Sarfati et Soline Braun


ANNONCES

Dans sa ferme normande, Stéphanie est assistante familiale, un métier plus connu sous le nom de « famille d’accueil ». A côté de ses deux enfants, elle élève un garçon de 12 ans et une petite fille de 2 ans qui lui ont été confiés par l’Aide Sociale à l’Enfance. Et si elle fait tout pour que ces enfants soient heureux dans sa famille, c’est qu’elle-même est une ancienne enfant placée. Son placement, dit-elle, l’a sauvée : c’est là que sa vie a commencé. Une chance qu’elle veut aujourd’hui donner aux enfants qu’elle accueille.

🇵🇦 Panama : on a traversé l’enfer vert
Un reportage de Loïc de La Mornais, T. Donzel, K. Sullivan Den Bergh et C. Villalon

C’est tout sauf un voyage, malgré les décors spectaculaires. Dans les jungles montagneuses situées entre la Colombie et le Panama, France 2 a suivi des migrants qui tentent de rejoindre les Etats-Unis depuis l’Amérique du Sud. Pendant des jours, ces personnes originaires du Venezuela, de Haïti ou d’Afrique affrontent les dangers à pieds pour franchir le « Darién Gap », ou « trou de Darién », 100 km de jungle extrêmement dangereux où beaucoup laissent la vie. « Si on se casse une jambe, si on a une fracture, c’est fini. Il n’y aura aucun secours, on restera au Darien. C’est marche ou crève. Mais pour nous, la pire des choses serait de rester là d’où on vient », déclare l’un d’eux, Manuel. Il fuit l’Equateur et le gang qui voulait le recruter : « Ils ont attaqué ma maison et abattu ma femme qui était enceinte. Je n’étais pas là », raconte-t-il au micro de France 2.

Pour faire ce trajet éprouvant, ils ont payé 350 dollars par personne à un cartel de narco-trafiquants colombiens. Une fois cette dense jungle passée, ils auront encore plusieurs pays à traverser, sur 3 000 km, avant de franchir la frontière des Etats-Unis : Costa Rica, Nicaragua, Honduras, Guatemala et Mexique. « Je rêve d’aller faire un tour de manège, après je veux voir la plage », témoigne Précieuse, 8 ans, venue du Congo.

🔴 Euthanasies clandestines : le tabou
Une enquête de Julie Pichot, produite par Cat & Cie.

Il y aurait entre 2 000 et 4 000 euthanasies clandestines en France, des personnes atteintes de maladies incurables qui souhaitent mettre fin à leurs jours avec l’aide d’un tiers. La pratique est encore strictement interdite dans notre pays mais les membres de la Convention citoyenne pour la fin de vie se sont prononcés en faveur d’une ouverture de l’euthanasie et du suicide assisté, et Emmanuel Macron a annoncé une loi sur la fin de vie avant la fin de l’été 2023.

La journaliste Julie Pichot est allée explorer cette réalité qui se cache de moins en moins. Elle a suivi l’histoire de Christiane, atteinte de la maladie de Charcot, qui a accepté qu’on l’accompagne jusqu’à son dernier souffle en Belgique. Pour la première fois, des médecins de famille, des praticiens hospitaliers, des citoyens ordinaires ont accepté de témoigner et de raconter, à visage découvert, comment ils pratiquent des euthanasies en France.

Crédit/Source : service de presse France 2 et FranceTVinfo

Bande-annonce

Voici la bande-annonce de votre magazine

« Envoyé Spécial » en replay

Retrouvez votre magazine en replay sur la plateforme de streaming France.TV.

Retrouvez également votre programme en replay sur la plateforme MOLOTOV , la télé en direct, en replay et à la demande !


Annonces