« Envoyé Spécial » et « Complément d’enquête » du 17 novembre 2022 : sommaire et reportages de ce jeudi soir


ANNONCES

« Envoyé Spécial » et « Complément d’enquête » du 17 novembre 2022. Ce jeudi soir, vous avez rendez-vous avec « Envoyé Spécial » dès 21h10 puis « Complément d’enquête » dès 22h55.  Découvrez maintenant le sommaire de vos deux magazines d’information.

« Envoyé Spécial » et « Complément d'enquête » du 17 novembre 2022
FTV

ANNONCES

« Envoyé Spécial » et « Complément d’enquête » du 17 novembre 2022
« Envoyé Spécial »

⚡ Energie : les corons passent au vert
Un reportage de Lila Bellili, Alexandre Rémond, Alex Gouty et Louise Laggabe

Panneaux solaires sur l’église, réduction de l’éclairage public, logement social avec les meilleurs standards d’isolation, il existe des endroits en France où c’est depuis longtemps une réalité quotidienne. A Loos-en-Gohelle dans le Pas-de-Calais, le maire n’a pas attendu que la hausse des prix de l’énergie devienne un souci. Il a fait de la sobriété énergétique un atout. Cela fait plus de 20 ans que ses actions sont tournées vers les économies d’énergie et cette politique prend tout son sens aujourd’hui. Comment les communes peuvent-elles protéger leurs habitants de cette crise qu’elles prennent pour la plupart de plein fouet ? Quelles sont leurs solutions aujourd’hui face à l’enjeu de la sobriété ?


ANNONCES

👩‍🍳 Famille Loiseau : la gastronomie en héritage
Un reportage d’Eugénie Ygrandegrande, Stéphanie Ponsart, Matéo Edouard et Benoit Loisel

La gastronomie en héritage. 19 ans après la mort du chef Bernard Loiseau, Envoyé Spécial vous raconte comment la famille s’est relevée. Une fille en cuisine, l’autre à la tête de l’entreprise. La course aux étoiles continue.

🪫 Lithium, le nouvel or blanc
Un reportage de Kristian Autain, Francis Simoes et Léo Lochmann

La France se lance dans la course au lithium. D’ici 2027, un gisement de ce minerai indispensable à la fabrication des batteries, sera exploité dans l’Allier. Ce nouvel « or blanc » devient un enjeu crucial pour l’indépendance énergétique à l’heure où d’ici 2030, 100% des voitures devront être électriques ! Au Portugal un projet est déjà en cours dans le nord du pays. Le pays serait assis sur 60 000 tonnes de lithium ! De quoi rêver à l’indépendance énergétique et à la création de toute une filière. Mais c’était compter sans l’opposition des agriculteurs locaux qui voient dans l’exploitation de cette future mine une « éventration » de leurs montagnes et des expropriations qui les ferait renoncer à leur activité. Cette situation explosive présage-t-elle de ce qui pourrait se passer en France ? Envoyé Spécial est allé sur place.

👨‍🌾 Délinquance : agriculteurs à bout de nerfs
Un reportage de Clémentine Mazoyer, Matéo Masnada, Adèle Prugnaud et Colin Guillemant / STP Productions

William est un éleveur inquiet. Depuis plusieurs semaines, il se rend chaque nuit dans ses prés pour surveiller ses moutons et ses brebis. Et chaque matin, il les recompte pour vérifier qu’aucune bête n’a été volée. Car dans l’arrière-pays nantais, de nombreux éleveurs comme lui sont victimes de vols de moutons : un préjudice financier, et surtout moral, le fruit de leur travail qui s’envole et une angoisse permanente.

Vols de moutons, de poules, de fruits et légumes, mais aussi de carburant ou de GPS ultramoderne sur les tracteurs : la délinquance à la campagne touche des agriculteurs qui jusqu’alors ne prenaient pas vraiment de précautions. Et selon les enquêtes de la gendarmerie, ces vols audacieux sont souvent perpétrés par des bandes de plus en plus organisées

« Complément d’enquête »

Didier Raoult, le savant flou

Une blouse blanche entourée de deux costumes sombres. Ce 20 avril dernier, flanqué de deux avocats, Didier Raoult se prépare à affronter la presse. Deux rapports explosifs sont sur le point d’être rendus publics. Ils vont déboucher sur des plaintes, une enquête judiciaire et sur la suspension de tous les essais cliniques menées dans son IHU. Le savant le plus célèbre de Marseille crie à l’injustice mais il est poussé vers la sortie. Une retraite au goût de défaite pour celui qui avait annoncé pouvoir guérir le monde du Covid avec l’ hydroxychloroquine.

Depuis deux ans, l’image du scientifique frondeur – aux cheveux longs et au verbe haut – s’était imprimée dans la rétine des Français. Un médecin star, pas tout à fait malgré lui, qui avait gagné la confiance de Donald Trump et le respect d’Emmanuel Macron qui voyait en lui « un grand scientifique ».

Mais qui connaît vraiment l’intrigant Professeur Raoult ?

Comment expliquer que les alertes émises il y a plus de 5 ans sur les méthodes des équipes du professeur marseillais n’aient pas été entendues plus tôt ?

Pourquoi une procédure disciplinaire ouverte contre lui en 2018 semble n’avoir jamais été instruite ?

Scientifique mondialement reconnu pour ses découvertes sur les virus, lauréat de prix prestigieux, il a créé à Marseille un institut hospitalo-universitaire à la pointe de la recherche sur les maladies infectieuses.

Mais dans les laboratoires de son IHU, des témoins ont accepté de se confier à Complément d’enquête : ils décrivent un climat de peur et d’humiliation, et certaines libertés prises avec la rigueur scientifique. Nos équipes ont ainsi pu mettre la main sur des documents inédits. Ils indiquent que la première étude menée à l’IHU sur l’hydroxychloroquine, celle qui a enflammé le monde en mars 2020, reposerait sur des données partiellement tronquées.

Une enquête de 52 minutes de Nathalie Sapena; Martin Lavielle et Frédérique Prigent

« Envoyé Spécial » et « Complément d’enquête » en replay

« Envoyé Spécial » et « Complément d’enquête » c’est aussi en replay sur France.TV


Annonces