« Enquêtes criminelles » du 15 juin 2021 : au sommaire cette semaine »Mort de Kévin Chavatte : le terrible complot entre lycéens »


ANNONCES

« Enquêtes criminelles » du mercredi 15 juin 2021. Demain soir nouveau rendez-vous avec le magazine de W9 présenté par Nathalie RENOUX. Rendez-vous dès 21h05 sur la chaîne puis en replay sur 6play/W9.

« Enquêtes criminelles » du mercredi 9 juin 2021
© Wlad SIMITCH / W9

ANNONCES

« Enquêtes criminelles » du 15 juin 2021 : au sommaire cette semaine

« Mort de Kévin Chavatte : le terrible complot entre lycéens »

Kévin Chavatte, 17 ans, était un adolescent amoureux. Son idylle avec Océane, une jolie blonde du même âge, n’a pas duré, mais les deux ex sont restés très complices. Enfin, c’est ce que croyait Kévin… Car pendant des semaines, Océane a mené un double jeu et préparé un plan macabre avec son nouveau petit ami…
Mourmelon-le-Grand, un petit village de la Marne. Ce 2 juin 2018, une promeneuse entend l’appel à l’aide désespéré d’Océane : son meilleur ami, Kévin, a été poignardé. Il ne survivra pas aux 34 coups de couteau qui lui ont été infligés. Selon la jeune fille, Kévin se serait interposé pour la protéger d’un vol à l’arraché et les choses auraient mal tourné.

En réalité, Océane a tout inventé. Elle protège le véritable auteur des faits : Adrien. Depuis 6 mois, elle s’est rapprochée de cet adolescent au profil inquiétant, qui affiche sans complexe sur les réseaux sociaux sa passion pour les armes et la guerre. En secret, l’adolescente et son nouveau petit ami auraient, tels deux amants diaboliques, minutieusement élaboré un terrible guet-apens pour assassiner Kévin.

Alors, pourquoi Océane, pourtant décrite par tous comme une jeune fille gentille et généreuse, a-t-elle promis son ami à une mort cruelle ? Et a-t-elle manipulé Adrien, le transformant en bras armé ? Ou bien Adrien est-il le véritable instigateur de ce crime effroyable ?


ANNONCES

Deuxième partie

En deuxième partie d’émission, « Enquêtes criminelles » s’intéressera à la mort de Sylvie Darcy, retrouvée brûlée en février 2012 à bord d’une voiture garée sur le bord d’une petite route de la vallée de Chevreuse. Le véhicule appartenait à son mari, François. Mais ce dernier affirme n’avoir rien vu : il s’était arrêté un peu plus tôt pour satisfaire un besoin pressant lorsqu’un inconnu lui a tiré une balle dans le dos, le laissant inconscient.

Seulement, même si François Darcy a été blessé, les gendarmes doutent de ce surprenant récit. Alors, le mari est-il vraiment une victime miraculée ? Ou les enquêteurs ont-ils affaire à un meurtrier prêt à se tirer lui-même dessus pour maquiller l’assassinat de son épouse ?


Annonces