« Zone Interdite » et « Enquête exclusive » du 9 mai 2021 : au sommaire cette semaine


ANNONCES

« Zone interdite » et « Enquête exclusive » du 9 mai 2021 : au sommaire ce dimanche soir. Ce dimanche soir sur M6 vous avez rendez-vous avec vos deux magazines d’information « Zone interdite » puis « Enquête exclusive ». Egalement en replay sur 6PLAY. Nous vous proposons d’en découvrir le sommaire et les reportages.

« Zone interdite » et « Enquête exclusive » du 9 mai 2021
© Benjamin DECOIN/M6

ANNONCES

« Zone interdite » et « Enquête exclusive » du 9 mai 2021

« Zone interdite » : Plus vertes, moins chères : la grande revanche des villes de province

Les Français rêvent de verdure et d’espace, de commerces de proximité, d’une meilleure qualité de vie. La crise sanitaire et ses confinements successifs ont amplifié ce phénomène. Aujourd’hui, six Franciliens sur dix sont prêts à entamer une reconversion professionnelle pour quitter la région parisienne. Et des entreprises proposent même à leurs salariés de choisir la ville dans laquelle ils souhaitent s’installer. Une révolution géographique est-elle en marche ? Enquête sur un nouveau phénomène.

Pour Mélanie, fini les présentations Powerpoint et les rendez-vous clients. Cette chargée de communication ouvre une pâtisserie avec Maxime, son compagnon. Ces Versaillais ont choisi d’implanter leur boutique à Laon, une cité médiévale située dans l’Aisne. Ici, le mètre carré se négocie autour de 1 000 euros, contre 8 000 dans leur ville d’origine. Mélanie et Maxime ont investi toutes leurs économies dans leur commerce. Mais, dans cette ville de 25 000 habitants, auront-ils une clientèle suffisante pour que leur projet soit rentable ?

Boudés il y a peu, les départements comme l’Indre, la Sarthe ou l’Orne ont désormais la cote. Les élus locaux rivalisent d’ingéniosité pour attirer les citadins. Dans l’Yonne, le maire de Tonnerre, 4 500 habitants, s’est lancé dans un projet étonnant : récupérer les biens immobiliers à l’abandon dans son village pour les revendre à très petit prix à de nouveaux habitants. Comptez 12 000 euros pour une maison de 100m², mais à ce prix, les travaux sont colossaux.


ANNONCES

Manon et Émilien, eux, ont choisi l’Allier. Ils étaient locataires en banlieue parisienne et ont décidé de sauter le pas. Pour élever, au vert, leur petite fille d’un an, ils vont retaper un ancien relais de poste au cœur de Chantelle, un village de 1 000 habitants. Émilien, électricien, va devoir se faire une nouvelle clientèle et Manon repartir à zéro. À 28 ans, cette ancienne commerciale voudrait ouvrir une crèche dans son nouveau village, mais elle doit d’abord convaincre le maire et la banque. Pour le jeune couple habitué à vivre en ville, entouré d’amis, le calme de la vie à la campagne ne va-t-il pas devenir pesant ?

S’installer en province, c’est aussi gagner en pouvoir d’achat. Jonathan et Jessica, parents de deux petites filles, louaient 60m² à Paris. Pour quasiment le même montant mensuel, ils ont pu emprunter de quoi acheter une villa avec piscine en Provence. Grâce au télétravail, Jessica a gardé son emploi et fait, une fois par semaine, la navette entre Avignon et Paris. Jonathan, qui était responsable de l’accueil dans une maison de disque, peine à trouver du travail dans sa nouvelle région. Une situation qui va vite devoir évoluer car, chaque mois, la famille doit rembourser son emprunt immobilier.

D’autres salariés n’ont pas ce problème. C’est leur entreprise toute entière qui leur a proposé de se délocaliser en région, pour économiser sur l’immobilier de bureaux. La start-up parisienne LiveMentor, spécialisée dans l’enseignement à distance, a demandé à ses 45 employés de voter pour leur destination préférée. C’est Aix-en-Provence qui est arrivée en tête. La plus grande partie des salariés va s’y installer, cinq autres ont préféré Vannes, en Bretagne. L’un des deux patrons, Alexandre Dana, 32 ans, a choisi de ne pas choisir ! Il va vivre en nomade, sans bureau fixe ni même d’appartement, pendant les deux prochaines années.

« Enquête exclusive » : Mennonites : immersion dans la communauté la plus mystérieuse de la planète

C’est l’une des communautés les plus mystérieuse de la planète : les Mennonites. Cultivateurs, les Mennonites fuient le monde moderne, ses tentations, et fondent des colonies dans les endroits les plus reculés d’Amérique du Sud. Ils créent de leurs propres mains des villages entiers et vivent entre eux, refusant catégoriquement de se mélanger aux populations locales.

Ce ne sont pas des Indiens ou des descendants des Mayas, mais des Blancs aux yeux bleus et aux cheveux blonds venus de Hollande. Les Mennonites vivent comme au XVIe siècle, en totale autarcie : ils n’ont pas l’électricité, pas de téléphone et se déplacent en carriole à cheval. Une existence austère où seule compte la parole du Seigneur et surtout celle du fondateur de leur mouvement : Menno Simons, décédé en 1561 !

Exceptionnellement, nous avons été autorisés à partager la vie et l’intimité de ces étranges Mennonites, à Barton Creek ; une colonie ultra conservatrice, au cœur du Belize, petit état tropical, situé entre le Mexique et le Guatemala.
Ici, certaines de ces familles, à la recherche d’une vie encore plus extrême, se préparent au grand voyage. Elles ont décidé de fonder une nouvelle colonie mennonite au fin fond du Pérou, en pleine jungle amazonienne. Nous avons pu les accompagner jusqu’à leur destination finale.

À quoi ressemble le quotidien hors norme de cette communauté qui a tiré un trait sur la civilisation et le progrès scientifique ? Comment les Mennonites, anciennes et même jeunes générations, font-ils pour maintenir leur mode de vie ancestral et s’isoler des autres ?

Une immersion hors du temps dans l’une des plus mystérieuses communautés de la planète.

« Zone interdite » et « Enquête exclusive » c’est ce dimanche 9 mai 2021 à partir de 21h05 sur M6.

LIENS SPONSORISES


Annonces