Le syndrome de fatigue chronique


ANNONCES

Le syndrome de fatigue chronique est une maladie rare pour laquelle il n’existe pas de traitement. Cette maladie touche environ 150 000 personnes en France.

Le syndrome de fatigue chronique
Free-Photos/Pixabay

ANNONCES

Le syndrome de fatigue chronique : symptômes

Les symptômes de cette maladie sont une fatigue extrême, inexpliquée, qui n’existait pas auparavant et qui dure depuis plus de 6 mois, même après un temps de repos. A cela, s’ajoutent des maux de tête, des troubles du sommeil, des douleurs musculaires et / ou articulaires, des difficultés à rester debout et des malaises après un effort. Il y a des troubles physiques mais aussi cognitifs. En effet, les personnes souffrant de cette pathologie peuvent avoir des difficultés à effectuer des tâches de la vie quotidienne, plus ou moins complexe.

90 % des patients présentent aussi des troubles digestifs. Le syndrome de fatigue chronique est une maladie complexe et invalidante.

Les personnes les plus touchées sont les femmes âgées de 40 à 50 ans. Mais des hommes en sont aussi atteints comme des jeunes dont l’âge est le plus souvent compris entre 16 et 20 ans.


ANNONCES

Diagnostic, causes, traitement

Le diagnostic de cette maladie est difficile à poser. En effet, plusieurs maladies peuvent expliquer une fatigue chronique. Il faut donc s’assurer au préalable que ce n’est pas le cas avec un bilan sanguin. Les médecins procèdent alors par élimination.

Il n’existe pas encore de traitement curatif à cette maladie dont on ne connait pas les causes précises. Cependant, des solutions alternatives peuvent être proposées pour en atténuer les effets.

En effet, des essais ont montré que l’exercice physique tel que la natation, la marche est bénéfique. Il s’agit d’exercices d’une durée de 5 à 15 minutes selon les patients, qui doivent être faits plusieurs fois dans la semaine. Cela permet entre autre de réduire les troubles du sommeil.

Des études montrent qu’une prise en charge psychologique améliore le bien être du patient dans 70 % des cas. Les patient apprennent par exemple à mieux gérer les symptômes liés au stress.

L’auto-thérapie est une des autres approches qui peut être proposée au patient qui dans ce cas apprend à mieux connaître les symptômes de sa maladie dans le but de mieux les maîtriser avec des techniques de relaxation par exemple. Ces techniques sont ajoutées à un peu de gym douce et une alimentation équilibrée améliorent le bien être du patient.

A ce jour aucun médicament ne s’est montré efficace. Mais des pistes sont envisagées.

Pour connaître les causes de cette maladie, différentes pistes de recherches sont envisagées comme le sommeil, le stress, le syndrome du colon irritable, les troubles psychiques (dépression, choc émotionnel…), la génétique.

¨Pour le moment, les études réalisées n’ont concerné que peu de patients. Des pistes ont été décelées mais ont besoin d’être confirmées avec des études portant sur un plus grand nombre de patients.

Il existe une association dédiée au syndrome de fatigue chronique : wwww.asso-sfc.org

LIENS SPONSORISES


Annonces