Les Français en télétravail : le bilan sur la santé morale et physique des employés de bureau

Les Français en télétravail : le bilan sur la santé morale et physique des employés de bureau. Fellowes, fournisseur de solutions ergonomiques de bureau appelle les employeurs à agir maintenant pour améliorer la santé des travailleurs Français car le manque de clarté concernant la législation sur la santé et la sécurité notamment à domicile pourrait mettre les travailleurs en danger.

Les Français en télétravail
CC0 Public Domain /Pixabay

Les Français en télétravail : le bilan sur la santé morale et physique des employés de bureau

Une Nouvelle étude de Fellowes révèle l’impact alarmant du télétravail sur le bien-être mental et la santé physique des salariés français. Plus d’un tiers (33%) d’entre eux admettent se sentir stressés ou anxieux, seuls et isolés (33%) et fatigués ou en manque d’énergie (39%), lorsqu’ils travaillent à domicile pendant le confinement.

Des postes de travail à domicile inadaptés impactent sur la santé physique des employés, car seulement la moitié (50%) ont une configuration de travail adaptée. La législation actuelle sur le télétravail manque de clarté mais ce qui est important c’est que cette étude souligne le fait que les employeurs doivent prendre les mesures nécessaires pour protéger la santé des employés en télétravail puisque 12% des personnes admettent travailler depuis leur canapé, 4% depuis leur lit et 4% travaillent même par terre. Les conséquences sont donc lourdes puisqu’un tiers souffrent de fatigue oculaire (41%), de douleurs au dos (39%) et de maux de tête (31%).

a pandémie mondiale a contraint les employeurs et les travailleurs à s’adapter à une « nouvelle normalité » et à adopter une nouvelle façon de travailler à la maison et au bureau. Mais que font les employeurs pour soutenir leurs effectifs et protéger leur santé ? Et comment les salariés peuvent-ils agir pour créer un environnement de travail sain et heureux au sein de leur maison ?

Les employeurs manquent à leur devoir de diligence envers les salariés à domicile :

L’étude révèle que 33% des répondants pensent que leurs employeurs ne se soucient pas de leur santé mentale – faisant passer la productivité, les résultats et le gain d’argent au-delà de leur bien-être. 41% des gens ne savent pas ou ne comprennent pas pleinement leurs droits en ce qui concerne un environnement de travail à domicile sûr et sain.

Yannick Benet, ostéopathe et ergonome explique : “Le contexte actuel a imposé le télétravail pour une majorité de Français. Malheureusement beaucoup ne sont pas équipés et ne connaissent pas les principes d’installation à leur poste de travail que ce soit au bureau ou en télétravail. Le télétravail a accentué leurs douleurs physiques et a fait prendre conscience des impacts négatifs sur leur santé physique et mentale. Il est donc impératif pour les employeurs d’agir et de proposer un accompagnement global de leurs salariés avec des équipements ergonomiques adaptés ainsi qu’une formation des collaborateurs ».

Un télétravail qui rend difficile la séparation entre vie privée et vie professionnelle :

Malgré la perception habituelle selon laquelle le travail à domicile signifie un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée, près de la moitié (54%) travaillent plus d’heures lorsqu’ils travaillent à domicile, par rapport à lorsqu’ils sont au bureau. Un tiers se sent coupable de faire une pause et 30% sont trop occupés pour la faire. Plus d’un tiers (42%) estiment qu’ils doivent être disponibles à tout moment de la journée.

Selon l’étude, la plupart (76%) se sentiraient plus motivés et productifs s’ils avaient un meilleur environnement de travail à domicile, mais 47% affirment que leur employeur ne les a pas aidés à créer un bon environnement de travail à domicile. En effet, 14% ont demandé du matériel à leur employeur mais n’ont jamais reçu de réponse, tandis que 9% ont vu leur demande rejetée. 65% des répondants ont même personnellement acheté du matériel de bureau afin de rendre le travail à domicile plus confortable.

Suite aux résultats de cette étude, Fellowes préconise à ce que la santé et le bien-être des employés soient davantage une priorité à l’avenir. L’entreprise a interrogé Fabienne Broucaret, Fondatrice du webzine “My happy job” pour des conseils à apporter dans l’immédiat aux employés de bureau pour une meilleure qualité de vie en télétravail “La généralisation du télétravail pendant les périodes de confinement, de manière contrainte et souvent à temps complet, a fait ressortir plusieurs risques liés au travail à distance pour la santé physique mais aussi le bien-être mental des salariés. Ainsi, l’étude de Fellowes confirme l’isolement et le stress ressentis par un nombre important de salariés en télétravail. Pour y remédier, les entreprises doivent désormais s’intéresser à la qualité de vie en télétravail, et plus seulement au bureau. Cela demande, par exemple, de fixer des horaires clairs, de favoriser le droit à la déconnexion le soir et le week-end, de promouvoir des temps de pause réguliers pendant la journée (au lieu de les pointer du doigt). La pratique sportive peut, elle aussi, être encouragée pour lutter contre la sédentarité et permettre de relâcher la pression. Afin d’aider les salariés à adopter ces bonnes pratiques, la sensibilisation des managers est un élément clé »

Fellowes recommande donc aux employeurs de mener des actions de prévention liées aux postes de travail à domicile et conseille aussi les salariés à prendre contact avec les services compétents en cas d’apparition de TMS : troubles musculo-squelettiques liés à leur activité professionnelle.

 Pour avoir toutes les informations et outils liés à la campagne, rendez-vous sur : https://apps.fellowes.com/promos/new-way-of-working/fr/

Liens vers les différents textes de lois liés au droit du travail/télétravail :

À propos de l’étude : L’enquête en ligne a été financée par Fellowes et commandée par Atomik Research auprès de 1000 employés de bureau Français qui travaillent à domicile depuis au moins 4 mois en raison du coronavirus. Le travail de recherche sur le terrain a eu lieu du 10 au 14 novembre 2020. Atomik Research est une agence d’étude de marché créative et indépendante qui emploie des chercheurs certifiés MRS et respecte le code MRS.

LIENS SPONSORISES


Annonces