Précarité menstruelle : pour éviter de demander des protections hygiéniques au Père Noël….


ANNONCES

4.8
(11)

Précarité menstruelle : pour éviter de demander des protections hygiéniques au Père Noël, demandons-en au gouvernement !

Précarité menstruelle : pour éviter de demander des protections hygiéniques au Père Noël....
Pixabay/DR

ANNONCES

Lors de son interview à Brut le 4 décembre dernier, le Président de la République a partagé son indignation de constater que les femmes en grande précarité n’ont pas accès à des produits d’hygiène et se retrouvent trop souvent sans solution lors de leurs règles et promis des réponses très concrètes pour 2021. La Fondation des Femmes s’associe au collectif Georgette Sand et à l’association Règles Elémentaires pour l’encourager à passer aux actes.

Il était particulièrement bienvenu que le Président de la République évoque publiquement ce qui reste encore trop souvent un tabou et s’engage à agir sur le sujet. La précarité menstruelle est en effet un enjeu important de santé publique. Pour rappel, en France 1 700 000 femmes n’ont pas accès à des produits d’hygiène, ou pas en quantité suffisante, pendant leurs règles*. Selon l’association Règles Élémentaires, ce chiffre a augmenté sous l’effet de la crise sanitaire et près de 2 000 000 de personnes sont maintenant concernées. Cette situation peut lourdement affecter leur santé physique et psychologique.

Précarité menstruelle : que peut-on faire ?

Une politique volontariste en la matière pourrait améliorer la situation et permettre à toutes les femmes de vivre leurs règles dans la dignité. Plusieurs actions concrètes peuvent être mises en place par le gouvernement :


ANNONCES

  • La mise à disposition de protections réutilisables, serviettes hygiéniques, tampons dans tous les lieux qui accueillent des femmes en situation de précarité : centres d’hébergement, accueils de jour, centres sociaux, centres de protection maternelle et infantile, prisons et autres lieux de privation de liberté, permanences d’accès aux droits, centres d’accueil pour demandeur.ses d’asile, hôpitaux, maternités… à l’instar de la loi historique votée en Ecosse en novembre**.
  • La mise à disposition de serviettes hygiéniques dans les lieux qui accueillent des jeunes femmes et adolescentes : établissements du secondaire, clubs sportifs, foyers de la protection de l’enfance… via par exemple l’octroi d’un pack de serviettes réutilisables à toutes les collégiennes.
  • L’interdiction de l’utilisation de composants toxiques dans la production de protections hygiéniques, et l’obligation, pour les fabricants, de révéler la composition de leurs produits pour protéger la santé des femmes
  • Un soutien renforcé aux associations de lutte contre la précarité menstruelle

* Etude IFOP pour Dons Solidaires, 2019
** 20 minutes, “L’Ecosse vote la gratuité des protections périodiques pour les règles, une première mondiale”, 25/11/2020

Crédit/source : service de presse Fondation des Femmes

Noter cet article

Un coup de coeur ? Alors votez !

Note moyenne 4.8 / 5. Nombre de notes : 11

Aucune note

LIENS SPONSORISES


Annonces