URGENCE COVID-19 : un dispositif innovant pour l’hébergement des femmes et enfants victimes de violences pendant le premier confinement


ANNONCES

4.9
(11)

URGENCE COVID-19 La Fondation des Femmes et ses partenaires ont mis en place un dispositif innovant pour l’hébergement des femmes et enfants victimes de violences pendant le premier confinement.

URGENCE COVID-19
pixabay

ANNONCES

Pour mettre en sécurité les femmes victimes de violences conjugales et leurs enfants en grave danger, la Fondation des Femmes et Capgemini ont déployé un dispositif innovant avec l’aide de la Fondation Paris Saint-Germain et de l’Union régionale solidarité femmes.

Les violences conjugales et intrafamiliales n’ont pas cessé pendant le premier confinement, elles se sont même aggravées. Le Ministère de l’Intérieur a ainsi mesuré une hausse de 30% des signalements de situations de violences conjugales et intrafamiliales et de 44% des interventions des forces de l’ordre pour différends familiaux.

URGENCE COVID-19 : un dispositif innovant pour l’hébergement des femmes et enfants victimes de violences pendant le premier confinement

C’est dans ces conditions, et pour aider les associations en première ligne à répondre aux femmes en danger que la Fondation des Femmes a lancé sa campagne d’urgence #ToutesSolidaires, qui a permis de lever 3 millions d’euros grâce à la générosité de ses mécènes et donateur.ices. Un des axes d’action prioritaire de cette opération d’urgence était la mise en sécurité des femmes et de leurs enfants et la recherche de nouvelles solutions d’hébergement :les places existantes étaient saturées, voire confinées.


ANNONCES

C’est à ce moment que les équipes de Capgemini sont intervenues. Elles ont contacté la Fondation des Femmes avec la proposition suivante : ouvrir, pour la mise en sécurité des femmes et de leurs enfants accueillies par l’association URSF, son lieu de séminaires le Campus Serge Kampf Les Fontaines. Ainsi, pendant 2 mois, dans le plus grand des secrets afin d’assurer la sécurité des familles, les équipes de Capgemini, de l’URSF et de la Fondation des Femmes ont agi pour mettre à l’abri 50 femmes et enfants et leur assurer un lieu de répit bénéfique à leur trajectoire de reconstruction.

La Fondation Paris Saint-Germain qui agit en faveur de l’enfance a également souhaité contribuer au dispositif en mettant généreusement à disposition des éducateurs spécialisés hébergés directement sur le site et venus proposer aux familles des activités sportives et éducatives , ainsi que par un don matériel de vêtements. Enfin, les collaborateur.ice.s de Capgemini sont également venus assurer bénévolement des animations et apporter une présence auprès des familles pendant les congés de fin de semaine.

Anne-Cécile Mailfert, Présidente de la Fondation des Femmes : « Nous sommes admiratives de la rapidité avec laquelle les équipes de Capgemini ont réagi pour apporter une solution concrète au manque de places d’hébergement rencontrées par les associations sur le terrain. Leur engagement a été déterminant pour la vie de nombreuses femmes ! Ce dispositif inédit pour la mise à l’abri de femmes en grand danger associant fondations, association spécialiste et entreprise fait la fierté de la Fondation des Femmes.»

« Conscients que la crise sanitaire a rendu la situation des femmes victimes de violence encore plus difficile, nous avons décidé d’agir. En seulement deux semaines, nos équipes se sont organisées afin d’offrir cet accueil d’urgence « clé en main » à 50 femmes et enfants. La mobilisation de nos collaborateurs en mécénat et en volontariat témoigne de la solidarité et de l’engagement de tous au sein de Capgemini France. C’est dans de telles circonstances que l’on tient, plus que jamais, son rang de leader responsable », précise Jérôme Siméon, membre du Comité exécutif du groupe Capgemini et président de Capgemini en France.

Pour en savoir plus : https://fondationdesfemmes.org

Noter cet article

Cliquez sur les étoiles pour voter

Note moyenne 4.9 / 5. Nombre de notes : 11

Aucune note

LIENS SPONSORISES