« Octobre Rose 2020 » : la crise sanitaire renforce la nécessité d’une mobilisation massive


ANNONCES

4.8
(13)

« Octobre Rose 2020 ». La crise de la Covid-19 a eu des conséquences désastreuses pour les personnes atteintes de et leurs proches. La Ligue contre le cancer alerte depuis des mois quant à la dégradation de la situation des malades. Au lancement d’Octobre Rose 2020, elle s’inquiète des retards de diagnostics des cancers du sein, directement liés au fort ralentissement des consultations et à l’arrêt des dépistages organisés.

« Octobre Rose 2020 »
Pixabay

ANNONCES

« A cause de la Covid-19, nous estimons à environ 30 000 le nombre de cancers n’ayant pas été diagnostiqués, en raison d’un ralentissement des dépistages très préoccupant. Or, le cancer continue sa progression et n’a pas peur du virus ! Si nous nous mobilisons tous les ans à l’occasion d’Octobre Rose pour encourager les femmes à consulter et à se faire dépister, notre appel est, cette année, d’autant plus urgent. Pour lutter contre le cancer du sein, le diagnostic précoce et le dépistage sont primordiaux : mesdames, n’attendez pas, consultez, faites-vous dépister ! » alerte le Pr Axel Kahn, Président de la Ligue contre le cancer.

Le cancer du sein est pourtant le plus fréquent chez les femmes (plus de 58 000 cas/an), il demeure chez elles la première cause de décès par cancer (plus de 12 000 décès/an) : il est urgent d’agir ! Toutes les femmes doivent se mobiliser activement. Virus ou pas, dans le respect des gestes barrières, il est impératif qu’elles consultent sans tarder en cas d’alerte, qu’elles se rendent aux consultations régulières chez leur gynécologue ou médecin traitant, reprennent le dépistage organisé dès qu’il sera à nouveau opérationnel. Le pronostic du cancer du sein est d’autant meilleur qu’il est diagnostiqué tôt alors qu’il est encore de petite taille. La maladie guérit alors presque toujours. La Ligue se mobilise massivement pour informer, prévenir, sensibiliser, accompagner et soutenir les femmes, toutes concernées.

« Octobre Rose 2020 » : un dispositif exceptionnel

Partout en France, en métropole et Outre-mer, La ligue organise, seule et avec ses partenaires, de nombreux événements de sensibilisation, de mobilisation et d’information :


ANNONCES

– Une nouvelle affiche pour une mobilisation renforcée

– La nouvelle édition du Bra Challenge avec le #HautLesSeins
– Course virtuelle « Plus vite que le cancer ! »
– Chaîne humaine : unis contre le cancer du sein
– Des masques personnalisés aux couleurs d’Octobre Rose
– Renouvellement de l’opération « Coussins-cœur »
– Une opération de produit partage avec E.Leclerc
– Des partenariats fidèles et renouvelés

Le coronavirus ne doit pas faire de victimes supplémentaires chez les femmes dont les cancers seront diagnostiqués et traités trop tard !

Plus d’info sur Ligue contre le cancer.net

Simple et 100% remboursé : le dépistage du cancer du sein peut sauver la vie de femmes

Le cancer du sein est le cancer le plus meutrier chez la femme : tous les ans, près de 58 450 cas sont détectés et plus de 12 100 femmes en décèdent.

Pourtant, le taux de dépistage organisé continue de baisser : moins de 49% des femmes l’ont réalisé en 2019. Les réflexes à adopter sont simples :

 Entre 50 et 74 ans, une mammographie tous les 2 ans et une palpation tous les ans Dans le cadre du dépistage organisé, à partir de 50 ans, chaque femme reçoit un courrier d’invitation à effectuer une mammographie, accompagné d’un bon de prise en charge et de la liste des radiologues agréés dans son département. Cet examen est totalement pris en charge par la Sécurité Sociale.

 Dès 25 ans, 1 fois par an, une palpation par un professionnel de santé Tout au long de la vie, un suivi gynécologique avec une palpation une fois par an est recommandé. Prenez soin de vos seins ! Entre les mammographies et les examens gynécologiques, surveillez-les régulièrement. Si vous observez des changements, parlez-en à votre médecin ou une sage-femme, qui peut désormais également prendre en charge les activités de suivi et de dépistage.

Malgré le climat actuel anxiogène, la Ligue rassure les femmes : les cabinets médicaux et les centres d’examens sont équipés et préparés pour vous recevoir en toute sécurité ! Toujours masquées, vous devez consulter, pour prendre soin de votre santé.Toute modification au niveau des seins doit motiver une prise de rendez-vous sans attendre !

Noter cet article

Cliquez sur les étoiles pour voter

Note moyenne 4.8 / 5. Nombre de notes : 13

Aucune note

LIENS SPONSORISES