Complémentaire alimentaires pour sportifs : bénéfices incertains et risques pour la santé

Public Domain/Peggy Marco/Pixabay
Mis en garde de l’Anses, l’Agence nationale de sécurité sanitaire  de l’alimentation, de l’environnement et du travail à propos de ces fameux compléments alimentaires destinés aux sportifs.

Dans la composition de ces compléments se trouvent de nombreuses substances qui nous sont présentées comme ayant la capacité d’augmenter la masse musculaire ou de réduire la masse grasse.

A noter que certaines de ces substances ont beau être interdites à la vente, certains peuvent en consommer sans même le savoir. Par exemple lorsqu’une substance est ajoutée par le fabricant sans en faire mention sur l’étiquetage. Mais qu’elles soient autorisées ou pas, ces substances peuvent dans représenter un danger pour la santé.

C’est pourquoi, et alors qu’elle a recueilli 49 signalements d’effets indésirables susceptibles d’être liés à la consommation des produits, que l’Anses a souhaité attiré l’attention sur les risques potentiels pour la santé. Des effets potentiellement graves pour certains, majoritairement d’ordre cardiovasculaire (tachycardie, arythmie et accident vasculaire cérébral) et psychique (troubles anxieux et troubles de l’humeur), ont été observés.

Et ce sont ces signalements qui ont conduit l’Anses à évaluer les risques associés à la consommation de ces compléments et à attirer l’attention des sportifs concernés sur les risques sanitaires induits par ces pratiques.

Domain Public/Calibra/Pixabay

C’est pourquoi elle recommande aux consommateurs d’être attentifs à l’adéquation de ces compléments alimentaires avec leur statut nutritionnel, leur état de santé et les objectifs visés. De ce fait, un conseil personnalisé par un professionnel de santé.

D’autre part elle réclame que les pratiquants soient informés des risques liés, d’une part, à la consommation de produits présentant une activité pharmacologique et, d’autre part, des risques sanitaires liés à la pratique de régimes amaigrissants sans accompagnement médical.

Mais de rappeler également que les effets revendiqués (ou pas) de ces compléments alimentaires sur la performance n’excluent en rien le risque sanitaire. “L’absence de données d’efficacité scientifiquement démontrée rend les bénéfices escomptés de ces compléments alimentaires très fortement hypothétiques, rendant ainsi l’intérêt des produits les contenant largement discutable au regard des risques encourus” écrit l’Anses dans son communiqué.

Enfin de rappeler qu’acheter ce type de produits sur internet expose les sportifs à un risque non négligeable : consommer des produits frauduleux ou adultérés, susceptibles de conduire à des contrôles anti-dopage positifs et d’induire des effets sur la santé.

Pour prendre connaissance de l’avis complet de l’Anses, cliquez ICI (document format PDF)