Respirer des pets serait bénéfique pour la santé !

Pixabay/Public Domain

Respirer des pets serait bon pour la santé ! On ne parle pas des flatulences d’animaux mais bien de pets humains. Cela vous surprend ? Et pourtant ce sont les résultats de travaux menés par des scientifiques de l’Université d’Exeter (Comté de Devon en Grande-Bretagne, ndrl) qui ont décidé de se pencher sur cette question existentielle et qui, selon eux, pourrait changer la face du monde.

Selon leurs recherches – et dire qu’il y a des gens qui sont payés pour ça – et dont s’est fait l’écho en France le magazine GQ, c’est en fait le sulfure d’hydrogène contenu dans nos flatulences qui aurait de nombreux effets bénéfiques sur notre santé. Quant à l’odeur, c’est juste pour le décor !

Selon le professeur Mark Wood, principal auteur de ces travaux vraiment pas comme les autres, ce gaz si odorant serait si bénéfique qu’il pourrait à terme entrer dans la composition de futurs médicaments. Une fois canalisé, et utilisé à bon escient , il pourrait permettre : de diminuer les risques de certains cancers, d’attaques cardiaques et même d’AVC.

Mais ce n’est pas tout car le sulfure d’hydrogène serait également efficace dans la prévention de l’arthrite et de la démence.

Enfin, et la cerise sur le gâteau, il permettrait aussi de préserver les mitochondries, des organites indispensables au bon fonctionnement de nos cellules.

“Même si le sulfure d’hydrogène est bien connu comme un gaz à l’odeur âcre contenu dans les flatulences et les œufs pourris, il est naturellement produit par le corps et pourrait en fait être un héros de la santé avec des implications significatives pour des thérapies futures pour toute une variété de maladies” a déclaré Mark Wood.

Après avoir pris connaissance des résultats “explosifs” de ces travaux, gageons que certains pourraient légèrement abuser de la situation en prétextant qu’ils font tout pour aider la recherche ^^.

Il y aussi ceux qui n’ont pas besoin de se forcer et qui à eux seuls pourraient aider l’industrie pharmaceutique à mettre au point ces fameux médicaments du futur.

Ces travaux demandant encore confirmation, vous pouvez dans l’état actuel des choses garder vos pets pour vous et surtout éviter faire profiter les autres.