Gaulois, Burkini, Marianne? Enquête de l’Ifop sur les Français et la place de l’Islam dans la campagne présidentielle

CC0 Public Domain /Pixabay
CC0 Public Domain /Pixabay

Alors que les questions relatives à la laïcité et à la place de l’Islam en France occupent une place croissante dans le débat des Primaires de la droite et du centre, l’Ifop publie les résultats d’une enquête commandée par le collectif « Vivre Ensemble » visant à connaître le point de vue des Français sur la place accordée à ces sujets dans le  débat public et plus précisément par les différents candidats à l’élection présidentielle : ces derniers en parlent-ils trop ou pas assez ? Y a-t-il des personnalités qui exploitent trop ces sujets aux yeux des Français ? La place de l’Islam va-t-elle déterminer leur vote à l’élection présidentielle ?

Réalisée par l’Ifop du 7 au 12 octobre 2016 auprès d’un échantillon national représentatif de 2 000 Français âgés de 18 ans et plus, cette enquête s’avère riche en enseignements à la veille du premier débat entre les candidats des Primaires de la droite et du centre :

1 – La majorité des Français (56%) estime qu’actuellement dans le débat public, les personnalités politiques parlent « trop »  des questions relatives à l’Islam en France

A l’inverse, à peine plus d’un quart des personnes interrogées (27%) trouvent que les acteurs politiques ne « parlent pas assez » de ces sujets. Enfin, 17% d’entre elles estiment qu’on en parle « comme il faut ».

2 – Plus d’un Français sur deux trouvent que les personnalités politiques ont trop parlé des polémiques sur les « Gaulois » (70%), le « burkini » (69%) ou « Marianne » (51%)

A propos des dernières polémiques sur le sujet, les Français sont ainsi une majorité à considérer que les personnalités politiques ont « trop » parlé :

– Des propos de Nicolas Sarkozy selon lesquels « dès que l’on devient français, nos ancêtres sont les Gaulois » (70%)
– Du débat sur les arrêtés municipaux interdisant le burkini sur certaines plages en France (69%)
– Des propos d’Eric Zemmour dans son dernier livre dans lequel il affirme «qu’en donnant des prénoms musulmans  refusent de s’approprier l’histoire de France » (59%)
– Des propos de Manuel Valls selon lesquels Marianne est « le symbole de la République ! Elle a le sein nu ! Elle n’est pas voilée, parce qu’elle est libre ! » (51%)

Leurs avis est en revanche moins tranché à propos :

– De la proposition de Nicolas Sarkozy d’interdire le port du voile dans l’espace public (48% estiment qu’on en a trop parlé, 39% « pas assez », 13% comme il faut)
– De la diffusion sur M6 d’un reportage de Bernard de la Villardière sur l’Islam en France  (45% estiment qu’on en a trop parlé, 41% « pas assez », 14% comme il faut).

3 – Marine Le Pen (66%) et Nicolas Sarkozy (65%) arrivent en tête des candidats exploitant le plus les questions relatives à l’Islam:

Aux yeux des deux tiers des Français, Marine Le Pen (66%) et Nicolas Sarkozy (65%) parlent « trop » de ces sujets. Le Premier ministre Manuel Valls (51%) occupe la troisième place du podium, loin devant François Hollande (36%), François Fillon (31%), Jean-Luc Mélenchon (30%) et Cécile Duflot (28%). Alain Juppé arrive bon dernier avec à peine plus d’un Français sur quatre (27%)  qui trouvent que le maire de Bordeaux parle « trop » de ces sujets.