L’infarctus concerne aussi les femmes : les signes qui doivent alerter


ANNONCES

0
(0)
CC0 Public Domain /Pixabay
CC0 Public Domain /Pixabay

ANNONCES

L’infarctus concerne aussi les femmes : les signes qui doivent alerter ! Contrairement à certains préjugés tenaces, les infarctus du myocarde ne concernent malheureusement pas que les hommes. Car, et certains d’entre-vous ne le savent peut-être pas, mais de plus en plus de femmes en sont victimes chaque année.

Ainsi, et selon la Fédération Française de Cardiologie, le nombre de femmes jeunes atteintes ne cesse de s’accroître (+17.9% d’hospitalisation chez les femmes de 45 à 54 ans entre 2002 et 2008). Les maladies cardio-vasculaires représentent même, et il est important de le souligner, la première cause de mortalité chez les femmes.

Histoire d’interpeller les femmes à ce sujet, et parce que plus de la moitié de celles qui ont été victimes d’un infarctus du myocarde n’ont pas eu de symptômes “classiques”, la Fédération Française de Cardiologie a choisi d’organiser un casting pas tout à fait comme les autres. Objectif : interpeller les femmes sur leurs  méconnaissance en la matière et ce dans le cadre d’un petit film dont la réalisation a été confiée à Maïwenn.

Et oui car cette méconnaissance engendre un retard de diagnostic et une prise en charge thérapeutique plus tardive, ce qui réduit les chances de survie…


ANNONCES

Ainsi les études montrent qu’elles arrivent dans les services d’urgence une heure plus tard que les hommes… Un retard de diagnostic qui, comme vous vous en doutez, peut être particulièrement lourd de conséquences et même s’avérer fatal.

« Les femmes sont moins bien dépistées et prises en charge plus tardivement. Les études montrent qu’elles arrivent dans les services d’urgence une heure plus tard que les hommes… Ce retard de diagnostic est grave puisqu’il peut conduire à un retard de prise en charge thérapeutique. C’est une véritable perte de chance, car les femmes se remettent plus difficilement » explique le Professeur Claire Mounier-Vehier, Présidente de la Fédération Française de Cardiologie.

Quels sont les signes qui doivent alerter les femmes ?

Oppression thoracique, difficultés à respirer, palpitations, essoufflement à l’effort et parfois au repos, grande fatigue persistante, troubles digestifs et nausées.

Si vous ressentez l’un de ces signes de manière brutale ou intense, appelez le 15

Des facteurs de risques plus spécifiques et plus nocifs

-le tabac
– l’association du tabac avec une pilule contraceptive
– le stress
– la sédentarité, le surpoids ou l’obésité
– le diabète et le cholestérol
– l’hypertension artérielle

Les femmes doivent redoubler d’attention aux 3 phases clés de la vie hormonale : lors de la prescription de leur 1ère contraception, pendant leur grossesse et à l’âge de la ménopause.

Pour plus d’infos, rendez-vous sur Fedecardio.Org

Noter cet article

Cliquez sur les étoiles pour voter

Note moyenne 0 / 5. Nombre de notes : 0

Aucune note

LIENS SPONSORISES