Et si les griffures de votre chat étaient dangereuses pour la santé ?


ANNONCES

CC0 Public Domain
CC0 Public Domain

ANNONCES

Connaissez-vous la maladie des griffes du chat ? Non ? Rassurez-vous elle reste rare et n’a rien de très nouveau.  Cette maladie qui refait la une de l’actu santé cette semaine est une infection aussi appelée “lymphoréticulose bénigne d’inoculation”. Elle est due à la bactérie Bartonella henselae présente partout dans le monde et qui se transmet soit par le biais des puces, à tous les chats ; soit par l’intermédiaire des chats sauvages, aux chats domestiques (source Assurance Maladie)

Aujourd’hui des scientifiques nous mettent en garde : si vous aimez votre chat, si vous aimez jouer avec lui, soyez toutefois attentifs ! Les différentes marques d’affection que votre animal vous porte peuvent parfois représenter un danger pour la santé. Et si les griffures de votre animal sont souvent pointées du doigt dans le cadre d’une transmission de la maladie, sachez que cele se vérifie aussi lorsque vous le caressez ou lui faites des bisous. En cause donc la bactérie Bartonella henselae…une bactérie qui ne connaît les frontières puisqu’elle est présente partout dans le monde.

Ainsi, et selon des chercheurs du Center for Disease Control (CDC),  12.500 américains sont touchés chaque année par cette maladie dite “des griffes de chat”. Et dans une majorité des cas il s’agit d’enfants âgés de 5 à 9 ans.

Selon les auteurs de l’étude qui se sont en fait contentés de comptabiliser le nombre de cas signalés, ce sont les excréments des puces présentes sur nos “matous” qui transmettraient cette fameuse bactérie.  Et les conséquences chez l’être humain peuvent parfois être lourdes de conséquences.

Mais le message des scientifiques n’a rien de très nouveau.  Cette maladie est connue depuis fort longtemps et il n’y a pas de raison particulière de s’affoler.

Sur son site internet l’Assurance-Maladie précise que les griffures de chat causent parfois des pathologies infectieuses se manifestant par des atteintes cutanées, des ganglions, une fatigue ou une fièvre. Ces infections peuvent se propager à d’autres organes, surtout en cas d’immunodépression ou de diabète. Mais de préciser qu’un tiers des personnes griffées développeraient une infection.

Sont particulièrement touchés

  • les enfants et adultes de moins de 20 ans ;
  • les personnes présentant une immunodépression (atteintes par exemple d’un cancer ou porteuses du VIH, ou suivant un traitement immunosuppresseur, notamment après une greffe d’organe).

La “bonne” nouvelle c’est que le plus souvent, la maladie des griffes du chat guérit spontanément et sans séquelle.

Dans la plupart des cas, elle induit les symptômes suivant : signes cutanés, ganglions, fatigue, une perte d’appétit, un mal de tête ou un mal de gorge. Des douleurs musculaires ou articulaires sont aussi possibles.

Plus d’infos ICI sur le site de l’Assurance Maladie

LE SAVIEZ-VOUS ?

Environ 40 % des chats européens sont porteurs de Bartonella henselae, à un moment donné de leur vie.

Pour limiter la circulation de la bactérie, vous pouvez traiter régulièrement votre chat contre les puces. En effet, celles-ci représentent le principal mode de transmission d’un animal à un autre. Sachez aussi que les jeunes chats, s’ils n’ont jamais reçu de traitement anti-puces, sont plus exposés à une infestation. Pour plus d’informations, demandez conseil à votre pharmacien et/ou à votre vétérinaire.

Autres maladies infectieuses transmises par les griffures de chat, la pasteurellose. Cette infection due au bacille Pasteurella multocida est bien moins courante que la maladie des griffes du chat et concerne essentiellement les nourrissons et les personnes atteintes d’immunodépression. Il y a aussi la sporotrichose, une maladie très rare en Europe et qui liée à une infection par le champignon Sporotrichum (ou sporatrix) schenckii. On la rencontre principalement dans les régions tropicales ou subtropicales.


ANNONCES