Les homosexuels peuvent désormais donner leur sang, mais….

CC0 Public Domain/Pixabay
CC0 Public Domain/Pixabay

Voilà c’est fait… Comme l’avaient promis François Hollande et Marisol Touraine, les homosexuels peuvent désormais donner leur sang. Il était temps, non ? Oui mais derrière cette apparente bonne nouvelle – l’établissement français du sang n’ayant cessé ces dernières années de lancer des appels aux dons face à des risques de pénurie – se cache une aberration totale.

Pour pouvoir donner leur sang, et donc sauver des vies, les donneurs devront avoir respecté un an d’abstinence sexuelle. Et qui va le vérifier ? Une mesure d’autant plus discriminatoire lorsque l’on sait qu’elle ne s’applique pas aux personnes hétérosexuelles….

Idem pour le don de plasma mais avec une période d’abstinence réduite : il est lui aussi ouvert aux homosexuels qui n’ont pas eu de rapports sexuels au cours des 4 derniers mois ou qui vivent une relation stable sur la même période. Parce que c’est bien connu une relation stable n’empêche personne d’aller voir ailleurs….

Il y a quelques mois Frédéric Pécharman, membre du collectif Homodonneur, a avait évoqué “une fausse mesure, hypocrite, scandaleuse et humainement inacceptable”.

Pour lui le risque est que des donneurs finissent par mentir sur la réalité de leur dernier rapport. Et de rappeler que le collectif a toujours plaidé pour un plasma sécurisé par quarantaine qui permettrait de congeler le plasma pendant quelques mois pour s’assurer de son innocuité.