8ème Journée de prévention et de dépistage du Cancer du Côlon


ANNONCES

0
(0)

colonday

Hier, mardi 1er 2016, s’est déroulée la “Côlon Day” ou 8ème Journée de prévention et de dépistage du Cancer du Côlon. Objectif : préciser vos facteurs de risque afin de vous conseiller sur la méthode de prévention la plus adaptée à votre cas ainsi que de répondre à toutes les questions que vous vous posez.

Une journée concernant plus particulièrement les personnes âgées de plus de 50 ans, les personnes ayant des antécédents médicaux et/ou les souffrant de maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI).

Il faut tout de même savoir que le cancer colorectal touche plus de 42 000 personnes par an dans notre pays et qu’il est responsable de plus de 17 500 décès. Deuxième cause de décès par cancer en France, ses chances de guérison dépendent exclusivement du stade d’évolution auquel il est découvert ; elles vont de 0 à 100 %. Aujourd’hui, et peu de gens en ont conscience, il peut concerner chacun d’entre nous sans symptôme d’alarme. D’où l’intérêt de se faire dépister car le cancer du Côlon est un cancer évitable !

Son dépistage repose sur le test immunologique (qui a remplacé le test hémoccult) chez les personnes âgées de 50 à 74 ans, sans symptômes et sans facteurs de risque. La prévention repose sur la coloscopie dans tous les autres cas (cf la rubrique questionnaire d’auto-évaluation pour évaluer votre risque et la méthode de prévention la plus adaptée). Pour info, la coloscopie réduit considérablement le risque de cancer quand elle permet l’exérèse des lésions pré-cancéreuses.


ANNONCES

Mais même si cette journée “symbolique” est terminée, sachez que la mobilisation ne s’arrête pas là. Car le mois de Mars est le mois de mobilisation nationale contre le cancer colorectal.

Durant ces 31 jours l’Institut national du cancer, en partenariat avec le Ministère chargé de la Santé, l’Assurance maladie, la Mutualité Sociale Agricole (MSA) et le Régime Social des Indépendants (RSI) vont multiplier leurs efforts pour mieux informer et sensibiliser davantage encore les populations concernées à l’importance du dépistage d’autant que le cancer colorectal peut être guéri dans plus de 9 cas sur 10 s’il est diagnostiqué suffisamment tôt.

Cette année 2016 marque toutefois un tournant avec l’arrivée dans les prochaines semaines d’un tout nouveau test, le test immunologique OC-Sensor. Annoncé comme plus simple (un prélèvement de selles contre six) et plus performant (il permet de détecter 2 fois plus de cancers et 3 à 4 fois plus d’adénomes avancés).

Il sera délivré par les médecins traitants à la population cible (hommes et femmes de 50 à 74 ans), invitée par les structures de gestion des dépistages départementales. Ce test devrait donner une nouvelle impulsion au programme de dépistage organisé et faciliter la participation qui reste encore très insuffisante.

Noter cet article

Cliquez sur les étoiles pour voter

Note moyenne 0 / 5. Nombre de notes : 0

Aucune note

LIENS SPONSORISES