Pour les plats trop salés, une icône sera bientôt obligatoire à New-York

Etats-Unis – Comme vous vous en souvenez peut-être la ville de New-York a déjà été la première ville américaine à contraindre les restaurants à afficher sur leurs cartes le nombre de calories de chacun des plats proposés. Demain elle sera également la première à les obliger à faire figurer une icône sur les plats trop salés. Bref, une vraie révolution en vue pour la profession.

Comme vous le savez peut-être, l’excès de sel avoir de graves conséquences sur notre santé. Il faut savoir en effet qu’une consommation élevée peut entraîner de l’hypertension artérielle, cause majeure de maladie cardiovasculaire, d’accident vasculaire cérébral et de néphropathie.

CC0 Public Domain /Pixabay
CC0 Public Domain /Pixabay

Réduire la consommation de sodium, et donc de sel, est donc depuis longtemps un objectif majeur de santé publique, en France, comme dans le reste du monde.

Aujourd’hui, la ville de New-York a donc décidé d’agir en obligeant certains établissements (ceux possédant au moins 15 succursales aux Etats-Unis) à faire figurer sur leur(s) carte(s) une icône représentant une salière sur fond noir. Il s’agit avant tout d’informer les consommateurs sur les risques encourus.

Sont visés les plats contenant au moins 2,3 grammes de sodium… A défaut de la présence de cette icône – elle ne deviendra toutefois obligatoire qu’à partir du mois de mars 2016 – une amende de 200 dollars.

L’occasion de revenir sur une étude parue il y a maintenant 2 ans. Menée dans plus de 50 pays, elle en était arrivée à la conclusion que la surconsommation de sel était responsable de 2.3 millions de décès chaque année dans le monde ! Pour les seuls Etats-Unis, on estimait alorss qu’une baisse de 1,5 gramme par jour permettrait d’éviter de 280 000 à 500 000 décès.

L’occasion également rappeler que les 3/4 du sel consommé proviennent directement des aliments et non du sel que l’on rajoute à la cuisson ou dans son assiette.