Pendant leur crise, les somnambules ne ressentent pas la douleur


ANNONCES

CC0 Public Domain/Pixabay
CC0 Public Domain/Pixabay

ANNONCES

Le saviez-vous ? Selon une récente étude, les somnambules ne ressentiraient pas la douleur pendant leur crise ! Telles sont les conclusions d’un travail de recherche mené par des neurologues français du CHU Gui-de-Chauliac de Montpellier.

Avant de parvenir à ce surprenant constat, ils ont analysé les dossiers de santé et les crises de 100 personnes atteintes de somnambulisme. Puis ils les ont comparés à ceux de 100 personnes ayant un sommeil dit “normal”.

Verdict : 79% des noctambules ne ressentiraient aucune douleur durant leur crise.  A contrario ils seraient davantage sujets aux migraines et aux maux de tête une fois réveillés. Ils auraient ainsi quatre fois plus de maux de tête que le reste de la population et dix fois plus de risques d’être touchés par des crises de migraine.

Selon Santé Magazine, cela s’expliquerait par une baisse de la perception du système nerveux central, la crise de somnanbulisme agissant alors un peu comme un analgésique.

« Nos résultats soulignent le mystère clinique de la douleur des somnambules, qui se plaignent de douleurs chroniques fréquentes pendant la veille mais qui rapportent rétrospectivement une absence totale de douleur pendant les épisodes de parasomnies sévères. » ont commenté les auteurs dans la revue spécialisée Sleep où les résultats complets y ont été publiés.


ANNONCES