75 personnes sont mortes après avoir bu de la bière

CC0 Public Domain / Pïxabay
CC0 Public Domain / Pïxabay

(Mozambique) Il y a un peu moins d’un an maintenant, c’était en janvier 2015 pour être précis, 75 personnes décédaient après avoir bu de la bière et 157 tombaient malades. Toutes ces personnes avaient bu de la Pomben une bière artisanale fabriquée avec de la farine de maïs. Et si jusqu’à présent c’est la piste d’un empoisonnement criminel qui avait été privilégiée par les autorités, l’Institut mozambicain de la santé vient d’annoncer que c’est une farine de maïs périmée qui serait en fait à l’origine de ce drame.

“Cette farine s’est périmée lorsque son lieu de stockage a été inondé par de l’eau de pluie. Bien qu’elle ait été considérée comme impropre à la consommation directe, la population locale a jugé la farine adéquate pour produire de la Pombe” a déploré Ilesh Jani, le directeur de l’Institut.

Une farine qui s’est retrouvée infectée par la bactérie Burkholderia gladioli qui, en se retrouvant dans un environnement trop humide, a produit suffisamment de toxines pour contaminer la bière.