Les sodas responsables de 184 000 morts/an ?


ANNONCES

0
(0)
thephilippena/ CC0 Public Domain/Pixabay
thephilippena/ CC0 Public Domain/Pixabay

ANNONCES

[CONSOMMATION et SANTE] Alors qu’il faut chaud, très chaud même sur la France, nombreux sont ceux qui vont chercher à se désaltérer avec des sodas, ces boissons gazeuses bien trop sucrées dont raffolent les enfants et qui sont souvent pointées du doigt, notamment dès qu’il s’agit de lutte contre l’obésité ou le diabète.

Aujourd’hui voilà qu’une nouvelle étude – elle a été menée par des chercheurs de l’université des sciences de nutrition de Boston – devrait finir de convaincre les adeptes de ces boissons qu’il vaut mieux les consommer avec modération.

Selon les auteurs de cette étude qui n’a pas fini de faire parler d’elle, 184.000 personnes décéderaient chaque année des suites de maladies liées à une consommation excessive de ces sodas. Dans le détail des chiffres, les chercheurs ont estimé que 133 000 morts étaient liées au diabète, 45 000 à des pathologies cardiovasculaires et 6 450 à des cancers.

Avant d’en arriver à cette conclusion, les scientifiques ont analysé les résultats de 62 enquêtes diététiques portant sur 611 971 personnes réparties dans 51 pays entre 1980 et 2010.


ANNONCES

« Ce n’est pas compliqué à comprendre, il n’y a aucun bienfait pour la santé dans les sodas. L’impact potentiel d’une réduction de la consommation serait de sauver des dizaines de milliers de vies chaque année » a déclaré le Dr Dariush Mozaffarian, l’un des auteurs de cette étude.

Et de préconiser une mesure radicale, l’interdiction pure et simple des sodas !

Une solution que l’on pourrait qualifier d’extrême et à laquelle n’adhère pas le médecin nutritionniste Jean-Michel Borys. Interrogé par Rozenn Le Carboulec de l’Obs il a déclaré “Le soda n’est pas maléfique en quantité modérée. Diaboliser un aliment est toujours perturbant, il ne servirait à rien de l’interdire. On ferait mieux de proscrire l’alcool : on interdit le soda aux enfants pendant les repas mais, pendant ce temps-là, les adultes boivent plusieurs verres de vin, ce qui n’est pas forcément mieux”

Et de préciser histoire de bien faire passer le message qu’un “apport important de fructose, quelle que soit son origine, a les mêmes conséquences qu’une grosse consommation de soda”. En clair un verre de jus de fruits peut avoir dans certains cas le même impact qu’un verre de soda.

Bref, mais vous l’aurez compris, sachez consommer avec modération. C’est vrai pour les sodas, comme pour le reste quoi…

Noter cet article

Cliquez sur les étoiles pour voter

Note moyenne 0 / 5. Nombre de notes : 0

Aucune note

LIENS SPONSORISES