“À deux mains” : un polar à déguster à l’ombre

Editions la Compagnie Littéraire
Editions la Compagnie Littéraire

C’est l’été, il faut chaud et rien ne vaut un bon polar à déguster à l’ombre ou sur la plage. Parmi ceux que nous vous proposons de découvrir il y a le dernier ouvrage de Philippe Laperrouse. Dans ce livre il s’attaque au roman policier avec une histoire haletante entre un jeune commissaire désabusé et un tueur en série convaincu d’être utile à la société en la débarassant de ses “erreurs”. En nous délivrant alternativement les pensées du jeune commissaire et celles de l’assassin, Philippe Laperrouse nous plonge dans une réalité tout-à-fait intrigante et captivante. Un polar à déguster pour ces chaudes journées d’été.

Présentation du livre : Le jeune commissaire Jean Machin, récemment diplômé de l’Ecole de Police, est affecté dans un département rural de l’Est de la France. Alors que celui-ci pensait occuper un poste tranquille, le jeune enquêteur se retrouve confronté à une sordide affaire de meurtres en série. Un jeu de chat et de la souris s’engage entre un policier, très moyennant motivé par son métier, et un assassin, persuadé que l’Homme est une erreur de l’univers auquel il rend service en nettoyant la société. Tout oppose le commissaire et le tueur. Pourtant c’est dans l’envie de raconter leur propre histoire qu’ils convergent et qu’ils vont s’affronter.

A propos de Philippe Laperrouse
En 2005, il s’est acheté son premier portable et s’est mis à lui raconter des histoires. Déjà dix ans d’écriture active. Appréciation : prolifique, imaginatif, mais un peu brouillon et un peu fainéant. Il fait des efforts mais rêve beaucoup en cours (de route). En retraite professionnelle dans trois ans, il a le loisir de s’adonner à la littérature, à la BD et au foot.