Une vulve “normale” ? Cela n’existe pas…

infections sexuellement transmissibles
© ipag / Adobe Stock

Mesdames, il est temps de décomplexer. Une vulve “normale”, cela n’existe pas ! Vous pensiez que seuls les hommes étaient préoccupés par la taille de leur organe génital ? Détrompez-vous ! De plus en plus de femmes sont complexées par l’apparence de leur vulve.

La vulve est l’ensemble des organes génitaux externes de la femme qui comprennent : les lèvres (grandes et petites); Le vestibule du vagin (entrée du vagin). Source Vulgaris Médical.

Sauf que selon des scientifiques suisses, chaque femme est différente, y compris dans son intimité.

Avant d’en arriver à cette conclusion, ils ont suivi durant deux ans 657 femmes âgées de 15 à 84 ans.  Durant cette étude pas comme les autres, ils ont notamment eu pour mission de mesurer différentes parties comme les grandes lèvres, les petites lèvres, l’ouverture vaginale, le clitoris ou bien encore le périnée. Mais les scientifiques ne se sont pas contentés de prendre des mesures puisqu’ils ont également observé la forme et la couleur des différentes parties de la vulve.

Qu’ont-ils constaté ? Que l’apparence vulvaire était significativement  différente d’une femme à l’autre et qu’il était donc impossible d’établir une norme. Bref, et pour faire court, le sexe féminin ne répondrait à aucun standard…

Si nous n’entrerons pas dans trop de détails notez par exemple qu’en ce qui concerne la longueur des lèvres extérieures, les chercheurs ont constaté qu’elle pouvait varier, chez les sujets examinés cela va de soit, de 12 mm à 180 mm . Idem pour le taille du clitoris avec des variations de 0.5 mm à 34 mm.

C’est pourquoi ceux qui ont mené cette étude ont tenu à mettre en garde toutes ces femmes qui, croyant ne pas être dans la “norme”, pourraient être tentées par de la chirurgie esthétique. Et elles sont de plus en plus nombreuses.  Selon la Société Internationale de Chirurgie Plastique , une hausse de 45% a été enregistrée entre 2015 et 2016.