Pourquoi l’homme a perdu l’os de son pénis

CC0 Public Domain /Pixabay

Le baculum ou os pénien est un os présent dans le pénis de certains mammifères (à l’exclusion des monotrèmes et des marsupiaux). Il est absent chez les humains, mais présent chez presque tous les autres primates, comme le gorille et le chimpanzé. Cet os facilite le rapport sexuel (source).

Oui mais pourquoi l’homme l’a t-il perdu ? C’est à cette question que sont attelés deux anthropologues de l’University College London. Ils ont publié le résultat de leurs travaux il y a quelques jours à peine dans la revue spécialisée Royal society publishing. Et leurs conclusions pourraient déconcerter plus d’un homme…

La taille de cet os dépendrait en fait de la durée du rapport sexuel… Et chez l’homme il ne durerait que 2 minutes en moyenne (on parle bien de coït cela va de soi).

Mais il y aurait une autre explication selon les scientifiques :  la monogamie.

Cette étude assez surprenante a aussi permis de révéler que cet os est plus long chez certaines espèces, celles où la “compétition” sexuelle est rude. Un os qui fait office de structure de “soutien” du pénis lors de rapports prolongés.

On pense par exemple aux primates chez qui l’acte sexuel est plus long que chez l’homme.  Un moyen d’augmenter les chances de fertiliser une femelle mais aussi de l’empêcher d’aller s’accoupler avec un autre mâle.

Et c’est au fil de notre évolution, quand l’homo erectus est progressivement devenu monogame que le baculum aurait perdu toute utilité chez l’homme.

CC0 Public Domain/Pixabay
CC0 Public Domain/Pixabay

Non, la circoncision ne diminue pas le plaisir

Et puisqu’on parle de rapports amoureux, revenons sur une étude publiée juste avant l’été sur le plaisir et la circoncision. Et contrairement à une idée tenace, elle n’aurait pas pour effet de diminuer la sensation de plaisir chez l’homme durant une relation sexuelle.

Telle est l’une des conclusions d’une très sérieuse étude menée à ce sujet par des chercheurs de l’université Queen’s University de Kingston (Ontario, Canada). Elle avait pour objectif de démontrer que la circoncision pouvait (ou pas) diminuer la sensibilité du pénis mais aussi et surtout du gland.

Pour mener à bien cette enquête, les scientifiques ont fait appel à 62 hommes âgés de 18 à 37 ans. Parmi eux 30 étaient circoncis… Des volontaires que l’on pourrait sans difficulté aucune qualifier de cobayes puisque leur sexe a été soumis à plusieurs épreuves (et oui ça s’invente pas), des stimulations différentes histoire de tester leur “réactivité” : détection tactile, douleur, chaleur puis seuils de tolérance au chaud.

Verdict sans appel : les hommes qu’ils soient circoncis ou pas ont ressenti la même chose… Aucune différence notable en ce qui concerne la sensibilité. Un questionnaire relatif à leur satisfaction sexuelle a par ailleurs permis de conforter ces résultats.

Cette étude a permis également de démontrer que le gland et la ligne médiane étaient des zones bien plus sensibles que le prépuce. Bon ben avec ça, vous trouvez sûrement de quoi vous “amuser” lors de vos prochains ébats !