Reims : Un bébé opéré d’un hernie, mais du mauvais côté




Pixabay/Public Domain

Reims, Marne. C’est ce qu’on appelle communément une erreur médicale. Selon une information révélée par le journal “L’Union”, les parents d’un bébé de 18 mois ne décolèrent pas après que leur enfant ait été opéré d’une hernie inguinale au CHU de REIMS, mais du mauvais coté…

La hernie inguinale est une grosseur sous la peau de l’aine survenant lorsque des éléments du contenu de l’abdomen (intestin…) sortent de leur emplacement habituel, par un orifice situé entre l’abdomen et la racine de la cuisse. Elle peut être présente à la naissance. Elle peut aussi se développer chez l’adulte, suite à des efforts répétés ou à certaines affections. (Source Ameli Santé)

Né en janvier 2016, l’enfant s’est vu quelques mois plus tard diagnostiquer une hernie inguinale droite étranglée. Devenue invalidante, les médecins ont fait le choix de l’opérer.

Et si l’intervention a bien eu lieu, c’est du mauvais côté qu’elle a été réalisé dans un premier temps. Et c’est une erreur commise sur le compte-rendu de consultation qui en serait à l’origine.

Se rendant rapidement compte que les médecins s’étaient trompés de côté, les parents ont interpellé l’équipe du CHU qui a procédé à une nouvelle intervention dès le lendemain.

Et si depuis, et c’est peut-être ça le plus important, l’enfant va bien, ses parents restent particulièrement en colère.

« Je reste très énervée par cette histoire (…) Si ça avait été pour une amputation, qu’est-ce qui se serait passé ? » a déclaré la mère de l’enfant au journal ‘L’union’. Et de déplorer au passage que les équipes l’ait un peu “traitée” comme une folle lorsqu’elle leur a signalé l’erreur.

A priori, il ne devrait pas y avoir de poursuites,  les parents ayant préféré y renoncer après qu’un dialogue ait pu être établi avec la direction du CHU. Dans son interview, la mère de l’enfant n’a toutefois pas caché qu’elle espérait que des sanctions soient prises.