La photo choc pour sensibiliser les députés sur les grands prématurés




Une association a décidé d’interpeller les députés sur les bébés prématurés et les difficultés qui y sont liées…. L’association “SOS Prema” vient de lancer une campagne de sensibilisation “choc” qui passe entre-autre par l’envoi à nos “chers” élus d’une photo choc qui, en forme de carte postale, a pour objectif de les sensibiliser sur les conditions des bébés prématurés mais aussi, et parce qu’on l’oublie un peu trop, sur le quotidien de leurs parents.

©SOS PREMA

©SOS PREMA

Un cliché sur lequel on découvre Louise, une petite fille née à cinq mois et demi de grossesse placée sous assistance respiratoire et qui tient le doigt de sa maman.

Au verso, on découvre le texte qu’elle aurait pu écrire et qui a été imaginé par SOS Prema « Je m’appelle Louise, je suis née le 6 avril à près de 5 mois et demi de grossesse et 610 grammes.  Je suis hospitalisée depuis ma naissance. J’ai besoin de mes parents chaque jour. De leurs soins, leur courage, leur amour. Maman fait 300 km par jour pour venir me voir. Papa ne vient que le week-end car il doit travailler. Quand ils sont là, les médecins remarquent que ma santé s’améliore. L’essence, le péage, le parking, les repas, l’hôtel lorsqu’ils sont épuisés et la baby-sitter qui garde mon grand frère leur coûtent un SMIC par mois »

Par cette démarche, SOS Prema veut aussi inciter les internautes à interpeller leur député afin qu’ils rejoignent le nouveau groupe d’études « Prématurité et nouveau-nés vulnérables » qui a été créé à l’Assemblé Nationale. Il est présidé par Isabelle Le Callennec, députée d’Ille-et-Vilaine.

A chaque fois qu’un internaute fera la démarche, son député recevra un courrier personnalisable dont vous pouvez prendre connaissance en cliquant ICI.. Vous pouvez vous aussi y participer en vous rendant sur le site de SOS Prema ou en cliquant DIRECTEMENT SUR CE LIEN.